Sally Lockhart

Dans le vieux Londres, venez participer au développement de la ville, et jouer sur le thème des célèbres livres de Philip Pullman
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Everwold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Séléna Davis
Londonien
avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 01/06/2005

MessageSujet: Everwold   Dim 5 Juin à 19:00

de Katherine Applegate
C'est une trilogie fantastique, dans laquelle on peut retrouver tous les mythes et les légendes anciennes. Je dois avouer que le style d'écriture est très différent de PHilip Pullman, ou de J.K. Rowling, mes auteurs préférés. C'est beaucoup moins étoffé. Peut-être parce que les personnages sont des personnages plus proches de la réalité et de la jeunesse d'aujourd'hui (je rêve ou je parle comme une +/- vieille?). Bref, l'écrivain n'égale pas Pullman, mais il y a une assez grande recherche derrière tout ça...
Résumé au dos du 1er livre: "A la recherche de Senna":
Senna est belle, intelligente, mais différente. Inexplicablement différente. Lorsqu'elle est entraînée dans l'univers parallèle d'Everworld, ses amis, David, Christopher, Jalil et April, décident pourtant de la suivre et de partir à sa recherche. Ils pénètrent alors dans un monde de cauchemar où, pour survivre, ils doivent affronter des hordes de guerriers vikings, échapper aux sacrifices aztèques et aux griffes du légendaire dragon Nidhoggr... Un monde où les divinités mythologiques vivent sous la menace d'une créature extraterrestre toute puissante : Ka Anor, le « dévoreur de dieux ».
Résumé du deuxième livre: "L'épopée fantastique":
David et ses amis pensaient avoir vécu le pire, mais à Everworld, le pire est toujours à venir... Après avoir sauvé Senna, que toutes les puissances maléfiques se disputent, les voici maintenant entraînés dans une guerre sanglante aux côtés de la déesse Athéna. Leur mission : libérer l'Olympe assiégé par Ka Anor. Le sort d'Everworld est entre leurs mains. S'ils échouent, le " dévoreur de dieux " régnera en maître. Le cauchemar ne s'arrêtera-t-il donc jamais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milora
Adjoint
avatar

Nombre de messages : 729
Groupe : Photographes ( en foooooooorce ! lol )
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Everwold   Dim 12 Mar à 14:18

Tiens, je n'avais pas répondu ici sur Everworld ? Ma critique (authentiquement coppiée-collée d'una utre forum. Parec qu'il y a presque un an que je l'ai lu et que je serais pas capable d'en refaire une maintenant^^)

J'ai été très déçue. Non, je ne m'attendais pas à monts et merveilles, mais là, je trouve que c'est vraiment... nul. Désolée pour ceux qui ont aimé, mais je ne trouve pas d'autres mots.
L'histoire, d'abord. Bon, j'ai lu que les quatre premiers ( réunis en un tome ) , mais franchement, il n'y avait rien d'extraordinaire, tout est plutôt classique, les légendes se cotoient sans trop d'intéret, en ne montrant que leur côté superficiel, d'ailleurs, et heu... ben il n'y a pas vraiment d'intrigue ( peut-être un peu dans "Le domaine de la Peur", mais le scénario n'arrêtait pas de me faire penser à un épisode de Sliders.. et en moins bien, en plus ! ) En plus, on ne peut pas dire que les personnages soient très curieux "oh, zut alors, je suis prisonnier du château d'un dieu vicking. Oh ben zut alors, ça par exemple ! Bon, allez, je m'enfuie ( historie de faire bien cliché )".
Les personnages, maintenant. J'aimais bien April et Jalil ( enfin, bien aimer est un grand mot... disons qu'eux, ne m'étaient pas profondément antipatiques comme les autres), mais April est trop... américaine ( lol, on la dirait sortie d'une série 'teenagers' ou d'une sitcome ) et Jalil n'a pas vraiment un rôle développé. Ils sont tous assez caricaturaux. Leurs relations... elles ont le mérite de sortir du moule 'amis à la vie à la mort', mais ça devient pénible, parce que leurs anicroches se répètent sans évoluer, sans donner raison à l'un ou à l'autre...
D'ailleurs, ça se veut 'original' en sortant des clichés... pour mieux y retomber. Pour l'action, j'en ai déjà parlé - et il y a si peu d'intrigue qu'il n'y a rien à ajouter ! Pour le fait d'en faire des antihéros... ben voyez, je venais de lire la Nef du Crépuscule, où, vraiment, Fitz n'est pas doué, et où, vraiment, il souffre séquestré, et on ressent presque sa peur... Là, ça m'a paru terriblement plat, répétitif, etc. D'autant plus qu'avoir peur de la mort,ce n'est pas simplement avoir la sensation d'entendre son sternum craquer sous l'épée, comme c'est si joliment rappelé assez souvent. C'est aussi toute une partie plus... métaphysique, dans un sens, qui échappe complètement aux personnages.
Pour le style. Pitié, je ne savais pas qu'on pouvait écrire comme ça ! On est dans un livre, pas dans un script, alors les "zoom arrière, vous me voyez courir au milieu d'un champ de bataille. Elargissez le cadre" ou les "Bêêê. J'entendis des moutons" (il aurait dit des vaches, on l'aurait pas cru^^), merci bien, mais on s'en passe ! Quand on comparaisons douteuses 'le serpent géant a ouvert sa gueule comme une porte de garage automtique', ça ne fait même pas sourire. Bon, c'est vrai qeu j'ai ri à la Norvégienne et à quelques autres petites scènes, mais ça n'était rien en comparaison des passages où, carrément, je m'ennuyais. Le dernier tome m'a paru un peu plus fluide, je me suis dit que je m'habituais, ou que c'était parce que Jalil, qui raconte, avait un tout petit peu plus d'intériorité que les autres, donc un peu plus de raisonnement ( ce n'est que vers la deuxième partie du tome trois qu'ils commencent à se demander comment ça se fait qu'ils sont à Everworld, tout de même ! ), mais je me suis aperçu que le traducteur avait subitement changé de temps : on passe du passé-composé ( qui me gênait ) au passé-simple, hop !
Sans parler, dans mon éditon, des nombreuses coquilles et fautes de frappe...
Bref, j'ai pas aimé ( sans blague ? lol )

_________________
Mr.Red La culture, c'est comme la confiture : moins on en a, plus on l'étale ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Everwold
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sally Lockhart :: Le Coin littéraire :: La Librairie-
Sauter vers: